Préambule

Les programmes sont super pour automatiser des tâches répétitives. Ils sont beaucoup moins bon avec les traitements aléatoires.

Humans vs Computers, Adjic Gojko

Le bug

Le 17 décembre 2015, à 11h20, les numéros gagnants suivants sont sortis lors du tirage du jeu de Keno de la Delaware Lottery : 17, 22, 35, 59, 30, 08, 02, 26, 31, 43, 65, 73, 24, 07, 64, 11, 09, 66, 71, 56.

Les cinq tirages suivants, à 11h24, 11h28, 11h32, 11h36, et 11h40, furent des tirages anormaux, dans lesquels les vingt mêmes numéros se répétaient à chaque fois.

Selon l’État, après le tirage anormal de 11h40, une recherche de panne a été lancée et l’ordinateur Keno a été redémarré. Le fonctionnement a repris après le redémarrage, et l’ordinateur Keno a recommencé à générer des numéros aléatoires lors du tirage suivant, vers 11h46.

Le jeu

Le jeu de Keno de la Delaware Lottery est un jeu de hasard dans lequel un joueur choisit jusqu’à dix numéros de 1 à 80, place une mise, choisit le nombre de parties consécutives à jouer, et décide d’utiliser ou non un bonus Keno, qui peut multiplier le montant de ses gains.

L’ordinateur Keno choisit vingt numéros gagnants toutes les quatre minutes. Le montant maximum qu’un joueur peut gagner au cours d’une partie de Keno est de 1.000.000 $ si le joueur choisit correctement dix numéros parmi les vingt gagnants avec le bonus Keno.

Les numéros gagnants de chaque tirage Keno sont affichés sur des écrans d’ordinateur Keno situés dans les points de vente de loterie agréés. Ces écrans d’ordinateur affichent également ce que l’on appelle les “hot numbers”, qui sont des numéros qui sont actuellement plus fréquemment sélectionnés que les autres. La loterie du Delaware utilise les “hot numbers” comme un outil de marketing pour encourager les individus à jouer au Keno en utilisant ces numéros.

L’opportunité (partie 1)

Victor Rodriguez venait de perdre lors d’un tirage du Keno. Il décida de retenter sa chance en misant sur les fameux hot numbers qui étaient inscrits sur l’écran de l’ordinateur. Il acheta son second billet à 11h31 et 56 secondes exactement, quelques secondes avant l’un des 5 tirages anormaux.

Quelques secondes plus tard, Victor Rodriguez était millionaire.

Se doutant certainement qu’un problème était survenu, il en profita pour retenter sa chance. Ci-dessous le tableau présente en en-tête les numéros gagnants qui se sont répétés. Chaque ligne présente les numéros joués par Victor Rodriguez.

L’opportunité (partie 2)

Alors qu’ils s’étaient certainement rendu compte du bégaiement de l’ordinateur Keno lors des tirages de 11h24, 11h28 et 11h32, John Brookings Jr et Richard Spence décident de tenter leur chance pour le tirage de 11h36. Ravi du résultat, ils décident de tenter de nouveau leur chance pour le tirage de 11h40 :

Annulation des résultats

Le 22 décembre 2015, Vernon Kirk, le directeur de la Delaware Lottery, a publié un communiqué de presse indiquant que l’ordinateur Keno avait subi un dysfonctionnement et que toutes les réclamations liées aux tirages anormaux étaient suspendues.

Dépôt de plainte

John Brookings Jr, Richard Spence et Victor Rodriguez ont intenté un procès contre la Delaware Lottery. Ils affirment qu’ils sont propriétaires de sept billets de loterie Keno d’une valeur de 1.000.000 $ chacun et que les la Delaware Lottery a refusé d’honorer ces prétendus billets. En réponse, celle-ci a fait valoir que les billets de Keno des demandeurs ne sont pas valides parce qu’une anomalie s’est produite avec l’ordinateur Keno ce 17 décembre 2015.

L’anomalie

Le système de l’ordinateur Keno est exploité par la société Scientific Games International (“SGI”). L’État affirme qu’en apprenant l’anomalie de l’ordinateur Keno, il a immédiatement demandé à SGI de mettre en attente toutes les demandes liées aux tirages anormaux. Néanmoins, un total de près de 25.000 $ a été payé aux joueurs de Keno qui ont fait des réclamations liées aux tirages anormaux entre le 17 décembre 2015 et le 20 décembre 2015.

Ce même jour, la Delaware Lottery demandait à la société Gaming Laboratories International (“GLI) d’effectuer une enquête médico-légale sur l’ordinateur Keno. Dans son rapport rendu le 1er février 2016, GLI a conclu qu’après le tirage de 11h20, une maintenance a été effectuée sur le système de l’ordinateur Keno et qu’une anomalie l’a amené à répéter les vingt mêmes numéros pendant les cinq tirages suivants, jusqu’à ce que l’ordinateur Keno soit redémarré. GLI a tenté de recréer l’anomalie, mais n’a pas été en mesure de le faire.

Conséquences

Le 5 février 2016, la Delaware Lottery a publié un nouveau communiqué de presse à la lumière du rapport GLI. Elle annonça que les tirages anomaux étaient nuls car les numéros n’étaient pas choisis au hasard, ce qui signifie que les tirages anomaux ne constituaient pas un jeu de hasard comme l’exige la loi du Delaware. Elle a également déclaré que tous les billets achetés lors des tirages anormaux étaient nuls et que tous les montants payés par les joueurs pour acheter ces billets seraient remboursés. SGI a indemnisé l’État pour toutes les réclamations faites en relation avec les tirages anormaux pour un montant d’environ 25.000 $. La Delaware Lottery n’a pas cherché à obtenir le remboursement des joueurs qui avaient déjà été payés pour des billets relatifs aux tirages anormaux.

Quid des plaignants ?

Les tirages anormaux ne sont pas considérés comme légaux par le droit qui encadre les jeux de hasard du fait que ceux-ci n’en comportent justement pas, de hasard.

En juillet 2018, la cour a donc jugé en faveur de la Delaware Lottery considérant la demande des poursuivants sans objet.

Références