Shuhari est un concept issu des arts martiaux japonais qui décrit les 3 étapes de l’apprentissage :

  • Shu (protéger, obéïr) : sagesse traditionnelle, apprendre les fondamentaux
  • Ha (se détacher, digresser) : casser avec la tradition, trouver les exceptions à la sagesse traditionnelle, trouver de nouvelles approches
  • Ri (quitter, se séparer) – transcender : il n’y a pas de technique ou de sagesse traditionnelle, tous les mouvements sont permis.

On peut résumé simplement par :

  • Shu : suivre les règles,
  • Ha : comprendre les règles,
  • Ri : transcender les règles.

Ce concept est parfois appliqué à d’autres disciplines. Le craftsmanship en fait parti.

Vous pouvez en effet l’appliquer aux bonnes pratiques de développement. Dans un premier temps, changer vos habitudes en vous contraignant à une nouvelle règle de codage par exemple. Prenez le temps de voir et de comprendre ses effets sur votre code. Une fois la règle et ses effets bien compris, vous pouvez assouplir ou adapter celle-ci si nécessaire. Enfin, transcender les règles !